1919-2019

Défier l'impossible

FRISE CHRONOLOGIQUE

Cummins transforme les défis en occasions depuis 1919, toujours à la recherche de nouvelles solutions pour alimenter un monde plus prospère. Découvrez une entrepries fondée sur des valeurs inébranlables acceptant de résoudre les problèmes de ses clients, collectivités et environnement pour parvenir à un monde meilleur. 

Voir tout

Marque

Valeurs

Direction

Innovation

1976

Marque de commerce C de Cummins

J. Irwin Miller, un des premiers à s’apercevoir du pouvoir de l’image institutionnelle, commença à collaborer avec le graphiste légendaire Paul Rand au début des années 1960s. Rand créa divers motifs au cours des années qui suivirent, dont la marque de commerce C. Le logo emblématique se vit pour la première fois dans le rapport annuel de 1973, et il fut adopté pour servir sur les produits, établissements et tout le matériel imprimé en 1976.

1944

Apparition de la boule rouge de Cummins

Cummins présente une marque de commerce à boule rouge à ajouter à son logo de diesel fiable pour différencier sa marque davantage. Le design accrocheur se vit sur des produits, documents et publications pendant les huit années qui suivirent.

1952

Vieil or et noir adoptés comme marque de commerce

Le rapport annuel de 1952 de Cummins, à l’avant-garde de la mercatique et de la conception, exprime les avantages de la nouvelle marque de commerce de l’entreprise : « Cette marque de commerce moderne a été créée afin obtenir le maximum d’identité pour les produits. Sa simplicité fonctionnelle et la combinaison de vieil or et de noir la rendent vraiment distinctive, où qu’elle apparaisse. »

1938

Institution du syndicat des travailleurs de diesel.

Le 21 mai 1937, J. Irwin Miller se tient devant les travailleurs pour soutenir leur droit de se syndiquer, mais il s’oppose aux efforts faits pour la création d’un syndicat national. La Cummins Employees Association se forme peu après. Elle deviendra la Diesel Workers Union (DWU) le 21 avril 1938.

1954

La Cummins Foundation ouvre de nouvelles perspectives

L’entreprise établit la Cummins Foundation pour aider à régler les problèmes sociaux les plus graves autour du monde. Trois ans après, la fondation établit son premier octroi pour appuyer les frais d’architecture à l’école élémentaire Lillian C. Schmitt (illustration) dans le cadre du programme d’architecture, lequel devient partie officielle de la fondation en 1960.

1964

Une force pour l’égalité des droits

En tant que président de la National Council of Churches Commission on Religion and Race, J. Irwin Miller préconise l’adoption de la législation sur les droits civils proposée par le président John F. Kennedy. Le projet de loi s’appelait Civil Rights Act of 1964.

1970

La charge pour les normes sur les émissions de l’EPA des É.-U.

Cummins, se donnant pour mission de créer un environnement plus propre, plus sain et plus sécuritaire, travaille de conserve avec l’Environmental Protection Agency (EPA) et d’autres organismes de réglementation afin d’instituer des normes d’émissions réalisables et applicables.

1972

James A. Joseph, premier afro-américain nommé vice-président

James A. Joseph assume le poste de vice-président de la Corporate Action Division et celui de président de la Cummins Engine Foundation. S’étant distingué en tant que ministre ordonné, organisateur des droits civils, auteur et professeur, il se fait engager par le gouvernement Carter au poste de sous-secrétaire du ministre de l’Intérieur des É.-U.

1976

Adrienne Savage, première femme nommée vice-présidente

Lors de la nomination d’Adrienne Savage au poste de vice-président, Cummins établit un rôle de pionnier en promotion de la condition féminine. Comme l’a dit l’ancien DG Jim Henderson, « Adrienne Savage aurait été vice-présidente avec ou sans discrimination positive. Elle a fait ses preuves à mainte reprises grâce à son rendement. Elle le méritait, un point c’est tout. » Savage fut nommée vice-présidente de la Vérification le 12 novembre 1976.

1981

Cummins ne tolère pas l’apartheid

Mettre les gens et les principes au premier plan peut entraîner des conséquences. Cummins refuse une sollicitation de construire une usine de moteurs diesel rentable en Amérique du Sud quand le gouvernement dit ne pas permettre de main-d’œuvre entièrement intégrée.

2003

Le rapport de Cummins sur la durabilité traduit les paroles en action.

Cummins, sachant que la durabilité risque d’avoir des impacts dans divers domaines, rédige un rapport inaugural sur la durabilité qui touche à des sujets allant de l’environnement jusqu’au soutien à la clientèle, en passant par la responsabilité de l’entreprise, la santé, la sécurité, la diversité, l’inclusion, l’innovation et le rendement financier. 

2006

Chaque employé, chaque communauté (EEEC)

EEEC, adopté officiellement en 2006, permet aux employés de prendre au moins quatre heures de temps au compte de la société par année pour faire du volontariat dans des projets locaux. Cummins a réussi à remettre 21,1 millions de dollars à nos communautés en 2018.

2017

Raviver les valeurs. Renouveler la mission.

Cummins, insistant sur l’intégrité, la diversité, l’inclusion, la gentillesse, l’excellence et le travail d’équipe, renouvelle sa mission en se concentrant sur une chose en particulier : améliorer la vie des gens en alimentant un monde plus prospère.

2018

Lancement de Cummins Powers Women

Le programme Cummins Powers Women, tirant parti de ses dirigeants autour du monde, cherche des solutions à l’inégalité des sexes partout où elle existe. Cet effort, le plus ambitieux de l’entreprise qu’il y ait jamais eu, est appuyé par un investissement de 11 millions de dollars de la Cummins Foundation (et ce n’est pas fini).

2002

Vision, mission et valeurs codifiées

Bien que les valeurs de l’entreprise étaient claires à l’origine, Cummins a institué ses vision, mission et valeurs pour la première fois de son histoire

2012

Lancement de l’Éducation technique pour les communautés ( TEC)

Cummins TEC, qui a pour mission d’aider la jeunesse défavorisée du monde à trouver de bons emplois grâce à une formation soutenue par l’industrie et basée sur la scolarité, est le premier programme communautaire stratégique qu’elle a bâti à partir de rien.

2014

Cummins dévoile son premier plan de durabilité exhaustif

Cummins publie son premier plan de durabilité environnementale le plus exhaustif de tous les temps, établissant des buts publics cherchant à réduire la consommation d’eau et d’énergie, et la production de gaz de serre et de production de déchets.

1919

Clessie Cummins accède à la présidence de l’entreprise

Après être passé par de nombreux emplois, dont chauffeur de la famille Irwin, membre de l’équipe de course de la Marmon Motor Company et propriétaire d’un atelier de réparation d’automobiles, Clessie Cummins est nommé à la présidence de la Cummins Engine Company à l’âge de 30 ans.

1942

William G. Irwin est élu président du conseil

Clessie Cummins étant chef de la section des moteurs à combustion interne du conseil de la production militaire et J. Irwin Miller servant dans la marine, les autres directeurs du conseil élirent William G. Irwin président du conseil.

1947

J. Irwin Miller est nommé président

J. Irwin Miller, insistant sur la recherche, la rentabilité et la qualité, devient président de Cummins. On se souviendra de lui pour son sens des affaires, son approche novatrice à la philanthropie et son appui des droits civils.

2000

Tim Solso nommé directeur général

Tim Solso, nommé président et chef des opérations en 1995, devient directeur général et président du conseil d’administration. Pendant les 11 ans qu’il a été en fonction, il a guidé l’entreprise lors d’un effondrement boursier et intégré les outils d’amélioration commerciale Six Sigma dans les processus de Cummins.

2012

Tom Linebarger devient directeur général

Après avoir été promu président et chef des opérations en 2009, Tom Linebarger est nommé directeur générall Quand il étudiait ;a Stanford (É.-U.), il a passé un été à la chaîne de fabrication de l’usine de moteurs moyens Cummins. Il s’y est tellement indentifié aux valeurs, aux gens et aux défis commerciaux qu’il a choisi de se joindre à l’entreprise à temps plein en 1993.

1951

Robert Huthsteiner nommé président de Cummins

Lors de la transition de J. Irwin Miller au poste de président du conseil d’administration, Robert Huthsteiner (à droite sur la photo) assume le rôle de président. Grâce aux liens serrés qu’a Huthsteiner avec S.L. Kirloskar, compagnon de classe au Massachusetts Institute of Technology (É.-U.), il prépare le terrain pour l’entrée de Cummins en Inde.

1960

Don Tull assume le rôle de président

Élu président en mars 7, Don Tull succède à Robert Huthsteiner et apporte un style de dirigeant novateur à son rôle. Il collabore avec J. Irwin Miller à la modernisation de Cummins en matière d’exploitation, tout en offrant une nouvelle manière de penser fondée sur la croissance.

1974

Henry Schacht nommé directeur général

Surnommé « Mr. Outside » (M. dehors, NDT) Henry Schacht commence ses 20 ans de président et directeur général en se concentrant sur les relations externes et fait grossir les intérêts commerciaux de l’entreprise dans le monde.

1994

Jim Henderson nommé directeur général

Jim Henderson, ayant servi en tant que président et chef des opérations, termine sa carrière de 35 ans chez Cummins en tant que directeur général. Surnommé « Mr. Inside » (M. dedans, NDT) (à l’opposé de l’ancien directeur général surnommé « Mr. Outside »), Henderson optimise les opérations à l’interne en faisant s’engager les employés à tous les niveaux.

1919

L’époque Hvid

Clessie Cummins reconaît les avantages du moteur à huile lourde de type allumage par compression. Il crée le premier moteur Cummins en tant que permissionnaire de la R.M. Hvid Co.

1928

Lancement de la production du modèle U

L’arrivée du moteur de modèle U marque une avancée cruciale pour l’entreprise. Le moteur, révélant à l’industrie ce qu’il est possible de faire, fait avancer Cummins encore plus vers la puissance automobile.

1929

Arrivée du circuit d’alimentation à plaque unique

La capacité de générer une pression d’injection dans l’injecteur distingue le circuit d’alimentation de Cummins des autres. Le système, conçu à l’interne, allait alimenter des groupes moteurs pendant un quart de siècle.

1964

Les groupes moteurs à gaz naturel arrivent à la chaîne de montage

Cummins se lance dans l’industrie du moteur à gaz naturel commercial basé sur les conceptions de ses groupes moteurs diesel. Bon nombre de ces groupes moteurs qui développaient entre 100 et 200 HP lors de leur apparition s’utilisent encore de nos jours.

1967

Le Cummins Technical Center ouvre la voie à l’innovation

Le Cummins Technical Center de 22 millions de dollars s’étendant au milieu de 24 acres témoigne de l’importance que l’entreprise accorde à la recherche et à l’innovation. Les dimensions impressionnantes des installations attestent de l’importance des contributions à venir au cours des années.

1990

L’électronique CELECT exerce un impact immédiat sur l’EPA

CELECT est le premier système de commande électronique à pleine autorité produit par Cummins. Ce système, qui prépare le terrain pour toutes les commandes à venir, a plus d’un an d’avance sur la conformité aux normes 1991 de l’EPA des É.-U.

2015

Lancement de la production du QSK95

Cinq années de perfectionnement sont payantes pour Cummins grâce au moteur le plus puissant qu’elle ait jamais construit. Le QSK95, qui peut développer 5 000 HP, est le premier engin mis sur le marché par l’usine de moteurs Seymour en 20 ans. Il équipe de puissants navires génératrices et locomotives de train de passagers comme celle de l’illustration.

2017

L’AEOS, premier camion lourd électrique du monde

Cummins coupe l’herbe sous les pieds de Tesla en dévoilant l’AEOS, camion lourd entièrement électrifié. Le tracteur de démonstration de classe 7 qui peut tirer une remorque de 22 tonnes rompt avec le passé.

1924

Début de la production du modèle F

Cummins a la main heureuse en se lançant pour la première fois dans une conception entièrement maison. Le moteur modèle F, qui utilise la conception à injection directe brevetée par Clessie Cummins, est au début d’une longue histoire d’innovations.

1929

Le modèle K prend le départ

Cummins lance la production du modèle K. Ce moteur et ses descendants (le KO, le L et le LR) pénètrent les marchés industriel, stationnaire et marin pendant les quatre décennies qui suivent.

1932

Début de la production du H672

Le modèle H s’impose dans le marché du camionnage commercial en Amérique du Nord et domine l’industrie pendant des dizaines d’années. Ce moteur, conçu pour le transport sur route, devient un habitué des routes étasuniennes pendant les 70 années qui suivent.

1965

Lancement de la production du Small Vee à l’usine de moteurs de Darlington

L’usine de moteurs de Darlington, au Royaume-Uni, lance, dans le cadre d’une entreprise commune avec Chrysler, la production du Small Vee, moteur qui devient populaire dans le marché marin.

1984

Début de la production du B5.9

De manière très semblable à celle du modèle U, le moteur de 5,9 litres vient à la rescousse en prenant sa place dans la gamme des appareils Cummins. Le moteur, présenté pour des applications automobiles, industrielles ou électrogènes, finit par alimenter le diesel Dodge Ram emblématique.

1985

Démarrage de la Cummins Electronics Company

L’innovation s’accroît considérablement lors du lancement de la Cummins Electronics Company, Inc., entité responsable des modules de commande de moteur et d’unités de contrôle électronique, de logiciels, de capteurs et d’outils.

1995

Lancement des appareils électroniques CENSE

Les appareils électroniques CENSE qui peuvent observer et diagnostiquer à distance les groupes moteurs pendant leur fonctionnement sont extrêmement bien reçus par les industries extractives. D’autres industries vont suivre au cours des années qui suivent.

1998

L’ISX15 prend le départ

À la suite du succès des modèles H-NH-NT-N14, le nouveau moteur ISX15 de Cummins maintient la place de l’entreprise à la tête du marché des camions lourds. Malgré des déboires au début, le moteur, très adaptable, satisfait aux besoins de clients jusqu’au 21e siècle.

1998

Décret de consentement de l’EPA des É.-U.

Reflétant l’appui de l’entreprise relativement aux limites d’émissions pendant les années  1960, Cummins investit considérablement en développement de produits qui seront conformes aux normes sur les émissions de l’EPA en 2002  deux ans avant l’obligation initiale de l’organisme. Le décret de consentement règle le dossier de l’EPA contre Cummins et d’autres fabricants de moteurs.

2000

Première à commercialiser la turbine à géométrie variable

Holset Engineering, société filiale en propriété exclusive de Cummins, affiche ses capacités de chef de file en devenant la première à créer la turbine à géométrie variable pour les groupes moteurs diesel de véhicules lourds.

2001

Institution de Cummins Emission Solutions

Le contrôle des émissions dans le cylindre devenant de plus en plus difficile, Cummins se penche sur les solutions de traitement secondaire. Cummins Emission Solutions fait passer la conception, le développement et la fabrication des systèmes de traitement secondaire à l’interne, montrant que l’entreprise peut être verte et rentable en même temps.

2001

Union des forces avec Westport Innovations

Cummins et Westport Innovations (CWI) nouent une collaboration sur l’amélioration des groupes moteurs à gaz naturel à bougie sur route. Plus de 80 000 groupes moteurs d’entre 150 et 400 HP sont actuellement en service. Les produits CWI d’aujourd’hui sont certifiés conformes aux normes optionnelles de la Californie relatives aux très faibles émissions d’oxydes d’azote, bien en dessous de ce qu’il faut faire pour être conforme aux normes sur les émissions de l’EPA relativement aux gaz à effet de serre.

2006

L’avancée vers l’électrification

L’année 2006 en est une où Cummins réalise une percée en mettant plus de 1 000 autobus hybrides diesel électriques sur les routes de l’Amérique du Nord. Le passage rapide de l’entreprise à l’électrification aurait un impact sur les progrès relatifs à l’économie de carburant et à l’environnement.

2009

Début de l’époque du F3.8

Le F3.8 est important en ce qu’il est le premier moteur Cummins conçu, développé et fabriqué à l’extérieur des États-Unis. Il était d’abord destiné au marché des véhicules utilitaires légers chinois, et il a ensuite été offert au Brésil et en Russie. Le F3.8, qui se vend à plus de 250 000 par année, fixe les normes en économie de carburant, en fiabilité et en durabilité.

2013

Création du SuperTruck à 10 milles/gallon

Cummins et la Peterbilt Motors Company, collaborant à la conception et au développement du SuperTruck, ont réussi à réduire la consommation de carburant de 54 %, dans des conditions de conduite réelles.

2014

Début de la production de l’ISG12

L’ISG12 représente l’arrivée de Cummins sur le marché principal du camion lourd en Chine. Les technologies du moteur, entièrement conformes à toutes les normes applicables, ont vite un impact sur le marché où sa mise en circulation est la plus rapide de l’entreprise en ce qui concerne les volumes importants.

2015

Début de la production de l’ISV5.0

Le moteur ISV5.0 est lancé dans la camionnette à service intense Nissan Titan après avoir été développé pour la RAM à service léger dans le cadre d’un programme de démonstration du ministère étasunien de l’Énergie en 1996.

2017

S’imposer chef de file mondial en intégration du groupe motopropulseur

Cummins et Eaton forment Eaton Cummins Automated Transmission Technologies, entreprise commune 50/50 qui conçoit, développe et vend des transmissions automatiques pour des applications à service intensif ou moyen aux quatre coins du monde. Il s’agit d’un important jalon dans les efforts stratégiques que fait Cummins pour devenir chef de file mondial en intégration du groupe motopropulseur.

2007

Innovation mobile

Cummins signe un contrat avec le ministère de la Défense des É.-U. pour produire les premières génératrices AMMPS (source d’énergie mobile moyenne perfectionnée). Ces produits fournissent de l’électricité afin que les soldats, marins, aviateurs et  fusiliers marins en service puissent appeler chez eux, regarder la télévision et être à l’aise dans des installations climatisées. En 2018, Cummins a célébré le jalon de 25 000 unités d’AMMPS fabriquées à l’usine de Fridley, Minnesota (É.-U.).

2005

Camion lourd hybride diesel-électricité

Le Oshkosh HEMITT A3 fut le premier camion lourd hybride diesel-électricité à être produit en série. Le système d’entraînement ProPulse se caractérise par un moteur ISL Cummins de 9 litres et 400 HP dont le régime est constant et une génératrice électrique qui alimente des moteurs à quatre roues. Le camion tactique de 30 tonnes qui atteint une vitesse de 65 milles à l’heure a une efficacité de carburant améliorée de 20 % et développe une puissance de 200 kilowatt pour utilisation externe.

2017

Alimentation silencieuse

Cummins étend QuietConnect en lançant des génératrices repensées de 13 à 20 kilowatts et de nouveaux modèles de 125 ou 150 kW. Ces modèles, lancés en 2013, sont silencieux, à bon rendement énergétique et faciles à installer. Ils sont munis d’un large éventail de caractéristiques standard ou optionnelles, y compris la dernière technologie de surveillance à distance, grâce à quoi elles conviennent fort bien aux domiciles, qu’ils soient petits ou grands, et aux petites entreprises.

1918

Achat de l’édifice Cerealine

Le garage de William G. Irwin étant devenu trop petit, Clessie Cummins s’installe dans un ancien moulin à grain. Cummins Machine Works utilise 5 000 pieds carrés au rez-de-chaussée.

1919

Défiant l’impossible, Cummins est officiellement fondée

Clessie Cummins s’inspire de l’innovation de Rudolf Diesel et, soutenu financièrment par William G. Irwin, lance son entreprise de moteurs contre vents et marées. L’entreprise établie le 3 février 1919 à Columbus, Indiana (É.-U.) allait changer à jamais la trajectoire de l’innovation du diesel.

1926

De nouvelles installation aux rues Fifth et Wilson

Étant donné qu’il lui faut davantage de place, Clessie Cummins obtient la permission de William G. Irwin de négocier l’achat d’installations appartenant à Reeves & Co. au croisement des rues Fifth et Wilson. L’usine de moteurs de Columbus se trouve encore au même endroit aujourd’hui.

1929

La tournée du modèle U prend le départ

L’effondrement boursier signe l’arrêt de mort de nombreuses entreprises, mais Clessie Cummins le prend pour une occasion d’explorer de nouvelles applications. Il se sert d’une Packard équipée d’un modèle U pour lancer la promotion de la motorisation diesel en effectuant une démonstration, un jour de Noël, pour William G. Irwin, ce qui prépare le terrain d’efforts supplémentaires importants.

1932

Le premier parc commercial de diesels aux É.-U.

Cummins démontre son engagement envers le marché des camions lourds grâce à un produit plus fiable. Les Purity Food Stores sont les premiers à tirer parti d’un parc de diesels. En quelques années, le marché de la côte ouest croissait à plus de 300 camions commerciaux motirisés par Cummins.

1936

Un jalon est atteint : 1 million de dollars en ventes

Soutenu par la gestion visionnaire de J. Irwin Miller, petit-neveu de William G. Irwin, l’entretprise atteint le chiffre de 1 million de dollars en ventes.

1937

Cummins réalise son premier profit

Cummins inscrit un profit pour la première fois de son existence. Le jalon est atteint 18 ans après son établissement. Les dirigeants de Cummins dans cette photo de 1937 se tiennent à côté d’un VL12.

1955

La part du marché du camion diesel des É.-U. atteint les 51 %.

Cummins motorise un peu plus de la moitié des camions commerciaux diesels roulant sur les routes des É.-U., et sa réputation d’innovation et de fiabilité augmente. Cette photo publicitaire annonçait le turbodiesel Cummins de 175 HP en 1955.

1956

L’usine Shotts offre une multitude de possibilités

Le début de l’essor de Cummins dans le marché mondial a lieu en Écosse, lors de la construction de sa première usine à l’étranger.

1959

Établissement de Motores Cummins Diesel de Brasil Ltda

Cummins met en œuvre sa stratégie de production en Amérique du Sud, selon laquelle elle diversifie ses fournisseurs dans plusieurs continents. Cette approche allait conduire à une croissance dynamique autour du monde.

1962

Établissement d’une alliance avec Komatsu

Le partenariat avec Komatsu marque l’entrée de Cummins en Asie de l’Est. La croissance de Komatsu, avec comme pointe de lance la production de bouteurs, a lien pendant la reconstruction du Japon après la guerre.

1973

Acquisition de la Holset Engineering Company Ltd.

Cummins achète Holset, productrice de turbomachines de classe mondiale établie en Angleterre, pour amener le nouveau phénomène de suralimentation par turbine au sein de l’entreprise et accroître son chiffre d’affaires. Pendant les années plus récentes, l’entreprise allait prendre le nom de Cummins Turbo Technologies.

1976

Atteinte de 1 milliard de dollars

Un abord inspiré de la fabrication fondée sur le travail d’équipe, la flexibilité et le bon sens fait franchir le cap des ventes de 1 milliard de dollars à Cummins. Henry Schacht était alors DG de l’entreprise.

1977

L’usine de moteurs de Jamestown se lance dans la production du NH

Cummins se rend acquéreur d’une ancienne usine de meubles de bureau occupant 930 000 pieds carrés à Jamestown, New York (É.-U.), pour atteindre de nouveaux rythmes de production. L’usine de Jamestown, où le système de travail se fonde sur l’équipe plutôt que sur le travail à la chaîne comme dans d’autres usines, produit environ 65 groupes moteurs NH par jour au début. Au cours des dernières années, ce chiffre a augmenté à 400 à peu près. Aujourd’hui, toute la production étasunienne de diesels lourds est fondée sur l’usine de New York.

1979

Alliance avec J.I. Case

Cummins s’associe à J.I. Case pour augmenter l’offre de produits d’usage moyen de milieu de gamme. L’entreprise commune, du nom de Consolidated Diesel Company, tire parti d’un développement à risques partagés et d’une stratégie de fabrication que Cummins utilise toujours aujourd’hui. Le partenariat Case-Cummins allait produire plus de 4 millions de groupes moteurs sur route ou hors route à l’usine qui s’appelle aujourd’hui Rocky Mount Engine Plant à Whitakers, Caroline du Nord (É.-U.).

1980

Le premier moteur Cummins turbocompressé Holset

L’achat de Holset au début des années 1970 conduit à un plus vaste éventail de produits Cummins offerts au cours des décennies qui suivent. La suralimentation par turbine, populaire surtout chez les ingénieurs au cours des années 1980, développe davantage de puissance et améliore l’économie de carburant des moteurs de cylindrée égale, et ce en réduisant les émissions.

1980

Inauguration de l’usine San Luis Potosi

Cummins poursuit sa croissance dans le domaine mondiale de la fabrication grâce à une exploitation au Mexique pouvant produire 25 groupes moteurs par jour. En 2001, l’entreprise ajoute une fabrique de Cummins Generator Technologies à San Luis Potosi, Mexique, et en 2017, le Center of Investigation and Development. Ce dernier est un centre technique consacré à la remise en état et au réusinage de pièces pour le marché des pièces de rechange.

1981

Octroit de licences en Chine

En 1975, Cummins est une des premières entreprises étasuniennes à poursuivre ses activités en Chine. Six ans après, Cummins présente toujours un excellent bilan de création d’occasions dans de nouveaux marchés quand elle signe des ententes relatives aux groupes moteurs NH, K et KV avec la China Technical Import Corporation.

1986

Acquisition d’une participation majoritaire de l’Onan Corporation

Cummins, désireuse de devenir chef de file mondial en conception et fabrication d’équipement de génération de puissance, se porte acquéreuse d’une participation de 63 % de l’Onan Corporation. Le reste est acquis en 1992, ce qui en fait une filiale à part entière pour les systèmes de puissance.

1997

Acquisition de 51 % de Kirloskar

Des liens serrés avec la famille Kirloskar mènent à un achat supplémentaire de 25 % de Kirloskar-Cummins Ltd., ce qui rend Cummins propriétaire à 51 % de l’entreprise. Cummins prouve, grâce à l’obtention des parts dans de ce qu’on appelle maintenant la Cummins India Ltd., qu’une stratégie d’établissement de priorité dans les relations est essentielle pour l’expansion à l’étranger.

2003

Franchir la barre du million

Seize ans après son implantation dans la gamme de camionnettes Dodge, Cummins construit sont millionième moteur Ram. Le jalon est un témoignage pour un partenariat bâti sur la puissance, la solidité et la fiabilité.

2005

Les ventes à l’étranger éclipsent pour la première fois celles aux É.-U.

Pour être une entreprise mondiale, il ne suffit pas d’avoir quelques établissements éparpillés autour du monde. Il faut aussi un réseau d’activités de pointe pouvant favoriser l’innovation et augmenter la croissance de la vente année après année. La croissance internationale de Cummins indique qu’il s’agit d’une entreprise qui refuse de mettre des bornes à ce qui est possible.

2018

Doublement de l’alimentation sous tension

Cummins ajoute l’alimentation sous tension à ses secteurs d’activités en février. Cette avancée témoigne de son engagement envers l’électrification et ses possibilités à long terme. En se rendant acquéreuse de Brammo, Johnson Matthey Battery Systems et Efficient Drivetrains, Inc., Cummins continue de transformer les défis en occasions.

1931

Pas d’arrêt pour le n° 8 à Indy

Le diesel fait son entrée aux légendaires Indianapolis 500. Plutôt que de prédire une victoire, Clessie Cummins déclare que la voiture de course est suffisamment économe en carburant pour faire toute la course sans s’arrêter à un stand de ravitaillement. Après n’avoir consommé que 31 gallons, la n° 8 termine 13e sur 33 voitures.

1931

De New York à Los Angeles en 97 heures de conduite

Le camion mû par un moteur modèle U qui transporte la voiture de course n° 8  qui prend le départ à New York, New York, (É.-U.) arrive à Los Angeles, California (É.-U.) au bout de 125 heures et ayant roulé pendant 97 heures – deux nouveaux records.

1931

Le camion Indiana équipé d’un H fait 14 600 milles sans arrêt

À l’occasion d’une autre prestation époustouflante, Clessie Cummins fait 14 600 milles sans arrêt autour de l’Indianapolis Motor Speedway dans un camion Indiana à moteur modèle H. L’exploit fait bien comprendre la réputation de Cummins quant à la fiabilité et à la durabilité.

1932

L’autobus Mack à moteur H fait NY-LA en 78 heures de route

Un autocar Mack doté d’un modèle H de 125 HP roule entre New York, New York (É.-U.) et Los Angeles, Californie (É.-U.) en un temps record de 91 heures en tout et 78 heures de route, temps de déplacement inférieur à celui d’un train express. L’autocar d’essai à 32 sièges atteint la vitesse maximale de 65 milles à l’heure.

1933

Watson & Meehan

Watson & Meehan premier concessionnaire de l’entreprise, illustre les pratiques commerciales d’avant-garde de Cummins et se concentre sur l’appui au client. Cette photo est celle d’une annonce de 1952.

1934

Deux groupes moteurs Cummins tournent à Indy

Tandis que d’autres entreprises délaissent le moteur à quatre temps et favorisent le moteur à deux temps, Clessie Cummins met les deux groupes moteurs à l’épreuve dans l’Indianapolis 500. Le quatre temps, bien qu’il ne termine pas la course à cause d’une panne de transmission, prouve qu’il est plus durable; et qu’il est donc digne de risquer la réputation de l’entreprise sur lui.

1940

Le Snow Cruiser à moteur Cummins s’attaque à l’Antarctique

Propulsé par deux groupes moteurs modèle 6-H de 150 HP, le Snow Cruiser de 38 tonnes de l’Antarctic Service des É.-U. est le premier vehicule diesel électrique à roues de tous les temps. Le Cruiser, en plus d’un laboratoire à bord et d’un porte-aéronef sur le toit, est doté de roues rétractables et d’un long appontement pour traverser les crevasses.

1947

Première offre publique d’actions

Vingt-huit ans après l’institution de l’entreprise, les actions de Cummins sont négociées publiquement pour la première fois. Le symbole de Cummins au téléscripteur apparaît pour la première fois, en 1964, à la bourse de New York (comme illustré).

1952

La Cummins JBS-600 est placée première dans la grille de départ à Indy

Après avoir atteint un record de piste de 139 milles à l’heure, la voiture de course  Cummins Diesel No. 28 prend la position de première place de la grille à l’Indianapolis 500 avec le premier moteur turbocompressé de la course. La JBS-600 diesel de 430 HP, au rythme des voitures à la tête de la course, est obligée de se retirer au mille 100 à cause d’une avarie. La cause précise prend une place dans l’histoire de la course.

1959

Cummins se rend acquéreuse de Seymour Woolen Mills

À partir de l’achat de la Seymour Woolen Mills (dont le nom allait devenir Fleetguard Filtration), Cummins renouvelle sa concentration sur l’évitement des interruptions d’approvisionnement et sur le contrôle des coûts. Comme le déclare J. Irwin Miller, « nous disons à tout le monde comment fabriquer des filtres ». Pourquoi ne pas les fabriquer nous-mêmes? »

1962

Établissement de l’usine Kirloskar, marquant l’entrée de Cummins en Inde

L’entrée de Cummins en Inde, d’un abord personnel envers les affaires, a surtout lieu grâce aux liens serrés entre Robert Huthsteiner et S.L. Kirloskar, à la tête d’une entreprise de moteurs diesel en Inde. Le partenariat, connu sous le nom de Kirloskar-Cummins Ltd. (KCL), affine la stratégie mondiale de fabrication à l’aide d’un « approvisionnement local » de Cummins.

1966

Naissance de la division ReCon et de pratiques de fabrication plus durables

Cummins s’inscrit dans les pages de l’histoire du remanufacturage en établissant l’usine ReCon à Memphis, Tennessee (É.-U.). Vu la quantité d’énergie, de matériel et de main-d’œuvre qui sont économisés en remettant un moteur diesel à neuf, cette pratique est vraiment durable.

1984

Administrateurs de l’entreprise réunis dans un même immeuble à bureaux

L’ouverture de l’immeuble à bureaux de l’entreprise, surnommé COB (Corporate Office Building) à l’interne situé à Columbus, IN (É.-U.) permet aux cadres de la direction de Cummins de travailler au même endroit pour la première fois au milieu des années 1960.

1985

Naissance de l’usine de circuits d’alimentation de Juarez.

Début de la production et du remanufacturage de pompes et d’injecteurs de carburant à l’installation de Cummins à Juarez, Mexique.

1986

Cummins se porte acquéreuse de Newage AvK

En acquérant les parts de Cooper Industries dans l’Onan Corporation, Cummins devient actionnaire majoritaire de Newage AvK, importante société d’alternateurs siégeant à Stamford, R.-U. La production à Minneapolis, Minnesota (É.-U.) va commencer quelques années après.

1986

Annonce de quatre unités fonctionnelles

Cummins s’organise en quatre unités fonctionnelles afin de principalement produire des résultats et clarifier les responsabilités. Cette décision, de pousser la performance individuelle des unités fonctionnelles, allait être une grande étape du succès à venir de Cummins.

1987

Cummins et Holset sponsorisent le gagnant de l’Indianapolis 500

Cummins sponsorise la voiture de course de l’Indianapolis 500 appartenant à son client Roger Penske et pilotée par Al Unser. Unser, dans un bolide à moteur Cosworth à turbocompresseur Holset et à châssis March, commence la course en 20e position et la termine par sa quatrième victoire à l’autodrome.

1987

Dodge tire parti du 6BT de Cummins pour son Ram emblématique

La décision d’installer le turbodiesel de 5,9 L dans la camionnette Ram fait connaître le nom de Cummins à un nouvel ensemble de consommateurs. « Nous le voulions pour sa solidité, sa durabilité et son économie de carburant, dit Dale Dawkins, directeur général des camions Dodge. « Et nos essais ont prouvé qu’il est encore meilleur que ce à quoi nous nous attendions. »

1989

La famille Miller annonce le rachat des actions de Hanson

La famille Miller, se battant pour préserver l’identité de Cummins en tant que fabricante de moteurs indépendante, propose une solution novatrice à l’environnement commercial hostile et à l’économie difficile. Si ce n’était le sens des affaires et le soutien financier de la famille, Cummins ne serait probablement pas ce qu’elle est aujourd’hui. J. Irwin Miller et sa sœur, Clementine (Miller) Tangeman (tous deux derrière et à droite), prennent la tête des efforts de rachat.

1991

Aller de l’avant avec Saab-Scania

La coentreprise de Cummins et Saab-Scania relative à l’élaboration de circuits d’alimentation aboutit à de meilleures efficiences pour les deux entreprises, tout en offrant des groupes moteurs de qualité supérieure à leurs clients.

1993

Collaboration avec la Tata Engineering and Locomotive Company

La coentreprise Tata Cummins établit la première usine où fabriquer le moteur moderne Euro-1en Inde. La relation donne aussi à cummins l’occasion de fournir des groupes moteurs à gaz naturel comprimé à Delhi, Inde, et dans toute la région pour Tata.

1998

Cummins ouvre des usines Holset en Inde et en Chine

À une époque où l’entreprise étend ses activités à l’étranger, Cummins ouvre des usines de turbocompresseurs de suralimentation à Dewas, Inde et à Wuxi, Chine.

1999

Cummins motorise le premier parc à carburant de remplacement d’Asie

Un parc de 300 B5.9 autobus à gaz naturel du service de transport en commun de Pékin, Chine, sert à améliorer la qualité de l’air de la ville.

2001

Le nouveau nom de Cummins signifie un rôle considérablement plus vaste

Le président et directeur général Tim Solso explique que changer le nom de la Cummins Engine Company Inc. à Cummins Inc. sert à reconnaître « qu’elle est aussi chef de file dans d’autres marchés mondiaux, dont ceux de la filtration et de la production d’énergie. Aujourd’hui, bien que les groupes moteurs demeurent au centre de nos activités, nous sommes plus qu’une entreprise de moteurs, et notre nouveau nom reflète notre diversification.

2007

Partenariat avec la Beiqi Foton Motor Company

Dans une coentreprise 50/50, Cummins et la Beiqi Foton de Pékin se lancent dans la production de deux groupes moteurs diesel légers haute performance. Le champ d’application comprendra principalement les camions commerciaux, les camionnettes, les véhicules à usages multiples et les VUS.

2011

Publication de « Red, Black and Global »

Rares sont les histoires d’une entreprise qui méritent davantage d’être racontées que celle de Cummins. « Red, Black and Global » est publiée en 2011 pour rendre compte de la transformation qui a eu lieu entre 1995 et 2010. Ses prédécesseurs étaient « The Diesel Odyssey of Clessie Cummins » (1998), « The Engine That Could » (1997) et « My Days with the Diesel » (1967).

2017

Ouverture du siège social de l’entreprise de distribution à Indianapolis

Le siège social de l’entreprise de distribution de Cummins, qui ouvre ses portes en janvier au centre-ville d’Indianapolis, Indiana (É.-U.), abrite jusqu’à 400 employés. L’espace architecturalement ouvert, lumineux et accueillant est issu d’une conception inspirée.

2018

Cummins commandite la No. 14 Ford Fusion de Stewart-Haas

Cummins, retournant aux sports motorisés de ses débuts, commandite la Ford Fusion de course de Stewart-Haas dans deux courses. La No. 14, copropriété du champion de NASCAR et natif de Columbus, Indiana (É.-U.) Tony Stewart, a une grande importance pour les supporteurs qui reconnaissent ce chiffre. Comme le dit Stewart, depuis son « plus jeune âge, Cummins et sports motorisés, c’était la même chose ».

2019

100e anniversaire

Cummins marque sont 100e anniversaire, le 6 février 2019, en transformant des difficultés en occasions. Célébrez avec nous aux quatre coins du monde en suivant #Cummins100 sur les médias sociaux.

1998

Intégration des activités à Fridley

Cummins Power Generation (qu’on appelle maintenant Power Systems) consolide toute sa gamme d’offres de produit dans l’usine de Fridley, Minnesota (É.-U.). Les activités diverses en cet endroit fonctionnent comme de nombreuses petites usines sous un même toit, définissant le site comme l’un des plus complexes que Cummins a dans le monde.  Power Generation arrive ainsi au meilleur rapport rendement-surface pour continuer à positionner l’entreprise en tant qu’acteur mondial en ce qui concerne les solutions diversifiées pour nos clients. 

2016

Établissement des Power Systems

L’assemblage des marchés de la production d’énergie et des groupes moteurs de grosse cylindrée aboutit à la formation du secteur d’exploitation des Power Systems en 2016. La fusion les rassemble tous les deux en raison des nombreux buts qu’ils ont en commun, comme les exigences de produit et les besoins de ventes et service.

1995

Ouvrir la voie pour la fiabilité de l’énergie sur la route

Cummins expédie sa millionnième génératrice de VR en octobre 1995, prouvant ainsi sa longue histoire de motorisation dans le marché des véhicules récréatifs (VR). Les premières innovations d’Onan comme la technologie Vaccu Flo positionnent Cummins en tant qu’importante fournisseuse du marché du VR.

1998

Chef de file des grosses cylindrées

Cummins lance sa famille de grosses cylindrées la plus évoluée et la plus vaste grâce d’abord au QSK60 de 16 cylindres puis ensuite au QSK45 de 12 cylindres. Le développement de la conception de ces deux groupes moteurs ouvre la voie à Cummins pour devenir un des fabricants de moteurs de grosse cylindrée rapides les plus accomplis, en ce qui concerne les industries extractives et marines et celles du pétrole et du gaz.

MARQUE

Une marque, c’est bien plus qu’un logo. C’est qui nous sommes, ce en quoi nous croyons, et cela raconte notre passé et notre avenir. Notre identité de marque a évolué au cours du siècle passé, et pourtant, notre engagement envers nos clients est demeuré le même. Nous construisons l’avenir grâce à des produits novateurs et fiables qui améliorent la vie de tout le monde.

1976

Marque de commerce C de Cummins

J. Irwin Miller, un des premiers à s’apercevoir du pouvoir de l’image institutionnelle, commença à collaborer avec le graphiste légendaire Paul Rand au début des années 1960s. Rand créa divers motifs au cours des années qui suivirent, dont la marque de commerce C. Le logo emblématique se vit pour la première fois dans le rapport annuel de 1973, et il fut adopté pour servir sur les produits, établissements et tout le matériel imprimé en 1976.

1944

Apparition de la boule rouge de Cummins

Cummins présente une marque de commerce à boule rouge à ajouter à son logo de diesel fiable pour différencier sa marque davantage. Le design accrocheur se vit sur des produits, documents et publications pendant les huit années qui suivirent.

1952

Vieil or et noir adoptés comme marque de commerce

Le rapport annuel de 1952 de Cummins, à l’avant-garde de la mercatique et de la conception, exprime les avantages de la nouvelle marque de commerce de l’entreprise : « Cette marque de commerce moderne a été créée afin obtenir le maximum d’identité pour les produits. Sa simplicité fonctionnelle et la combinaison de vieil or et de noir la rendent vraiment distinctive, où qu’elle apparaisse. »

VALEURS

Cummins est synonyme d’intégrité, diversité, inclusion, travail d’équipe, excellence et bien d’autrui. Ces valeurs sont profondément enracinées dans notre histoire et notre culture, et chez les gens que nous employons aux quatre coins du monde. Les valeurs sont la cheville ouvrière de notre entreprise. Nous gardons la tête haute grâce à elles – même quand cela nous en coûte.

1938

Institution du syndicat des travailleurs de diesel.

Le 21 mai 1937, J. Irwin Miller se tient devant les travailleurs pour soutenir leur droit de se syndiquer, mais il s’oppose aux efforts faits pour la création d’un syndicat national. La Cummins Employees Association se forme peu après. Elle deviendra la Diesel Workers Union (DWU) le 21 avril 1938.

1954

La Cummins Foundation ouvre de nouvelles perspectives

L’entreprise établit la Cummins Foundation pour aider à régler les problèmes sociaux les plus graves autour du monde. Trois ans après, la fondation établit son premier octroi pour appuyer les frais d’architecture à l’école élémentaire Lillian C. Schmitt (illustration) dans le cadre du programme d’architecture, lequel devient partie officielle de la fondation en 1960.

1964

Une force pour l’égalité des droits

En tant que président de la National Council of Churches Commission on Religion and Race, J. Irwin Miller préconise l’adoption de la législation sur les droits civils proposée par le président John F. Kennedy. Le projet de loi s’appelait Civil Rights Act of 1964.

1970

La charge pour les normes sur les émissions de l’EPA des É.-U.

Cummins, se donnant pour mission de créer un environnement plus propre, plus sain et plus sécuritaire, travaille de conserve avec l’Environmental Protection Agency (EPA) et d’autres organismes de réglementation afin d’instituer des normes d’émissions réalisables et applicables.

1972

James A. Joseph, premier afro-américain nommé vice-président

James A. Joseph assume le poste de vice-président de la Corporate Action Division et celui de président de la Cummins Engine Foundation. S’étant distingué en tant que ministre ordonné, organisateur des droits civils, auteur et professeur, il se fait engager par le gouvernement Carter au poste de sous-secrétaire du ministre de l’Intérieur des É.-U.

1976

Adrienne Savage, première femme nommée vice-présidente

Lors de la nomination d’Adrienne Savage au poste de vice-président, Cummins établit un rôle de pionnier en promotion de la condition féminine. Comme l’a dit l’ancien DG Jim Henderson, « Adrienne Savage aurait été vice-présidente avec ou sans discrimination positive. Elle a fait ses preuves à mainte reprises grâce à son rendement. Elle le méritait, un point c’est tout. » Savage fut nommée vice-présidente de la Vérification le 12 novembre 1976.

1981

Cummins ne tolère pas l’apartheid

Mettre les gens et les principes au premier plan peut entraîner des conséquences. Cummins refuse une sollicitation de construire une usine de moteurs diesel rentable en Amérique du Sud quand le gouvernement dit ne pas permettre de main-d’œuvre entièrement intégrée.

2003

Le rapport de Cummins sur la durabilité traduit les paroles en action.

Cummins, sachant que la durabilité risque d’avoir des impacts dans divers domaines, rédige un rapport inaugural sur la durabilité qui touche à des sujets allant de l’environnement jusqu’au soutien à la clientèle, en passant par la responsabilité de l’entreprise, la santé, la sécurité, la diversité, l’inclusion, l’innovation et le rendement financier. 

2006

Chaque employé, chaque communauté (EEEC)

EEEC, adopté officiellement en 2006, permet aux employés de prendre au moins quatre heures de temps au compte de la société par année pour faire du volontariat dans des projets locaux. Cummins a réussi à remettre 21,1 millions de dollars à nos communautés en 2018.

2017

Raviver les valeurs. Renouveler la mission.

Cummins, insistant sur l’intégrité, la diversité, l’inclusion, la gentillesse, l’excellence et le travail d’équipe, renouvelle sa mission en se concentrant sur une chose en particulier : améliorer la vie des gens en alimentant un monde plus prospère.

2018

Lancement de Cummins Powers Women

Le programme Cummins Powers Women, tirant parti de ses dirigeants autour du monde, cherche des solutions à l’inégalité des sexes partout où elle existe. Cet effort, le plus ambitieux de l’entreprise qu’il y ait jamais eu, est appuyé par un investissement de 11 millions de dollars de la Cummins Foundation (et ce n’est pas fini).

2002

Vision, mission et valeurs codifiées

Bien que les valeurs de l’entreprise étaient claires à l’origine, Cummins a institué ses vision, mission et valeurs pour la première fois de son histoire

2012

Lancement de l’Éducation technique pour les communautés ( TEC)

Cummins TEC, qui a pour mission d’aider la jeunesse défavorisée du monde à trouver de bons emplois grâce à une formation soutenue par l’industrie et basée sur la scolarité, est le premier programme communautaire stratégique qu’elle a bâti à partir de rien.

2014

Cummins dévoile son premier plan de durabilité exhaustif

Cummins publie son premier plan de durabilité environnementale le plus exhaustif de tous les temps, établissant des buts publics cherchant à réduire la consommation d’eau et d’énergie, et la production de gaz de serre et de production de déchets.

DIRECTION

L’histoire de Cummins regorge de dirigeants extraordinaires. Au cours du siècle dernier, les dirigeants de Cummins ont tous été des travailleurs de longue date  un témoigne de notre philosophie d’engager, garder et former des employés afin qu’ils atteignent leur plein potentiel. Nous nos dirigeants croient en nos valeurs et les vivent au jour le jour. Ils dirigent l’entreprise en transformant les difficultés en occasions, et ils sont la clé du succès que nous avons eu au cours des 100 dernières années. Nous savons qu’ils continueront à réaliser l’impossible au cours des 100 prochaines. 

1919

Clessie Cummins accède à la présidence de l’entreprise

Après être passé par de nombreux emplois, dont chauffeur de la famille Irwin, membre de l’équipe de course de la Marmon Motor Company et propriétaire d’un atelier de réparation d’automobiles, Clessie Cummins est nommé à la présidence de la Cummins Engine Company à l’âge de 30 ans.

1942

William G. Irwin est élu président du conseil

Clessie Cummins étant chef de la section des moteurs à combustion interne du conseil de la production militaire et J. Irwin Miller servant dans la marine, les autres directeurs du conseil élirent William G. Irwin président du conseil.

1947

J. Irwin Miller est nommé président

J. Irwin Miller, insistant sur la recherche, la rentabilité et la qualité, devient président de Cummins. On se souviendra de lui pour son sens des affaires, son approche novatrice à la philanthropie et son appui des droits civils.

2000

Tim Solso nommé directeur général

Tim Solso, nommé président et chef des opérations en 1995, devient directeur général et président du conseil d’administration. Pendant les 11 ans qu’il a été en fonction, il a guidé l’entreprise lors d’un effondrement boursier et intégré les outils d’amélioration commerciale Six Sigma dans les processus de Cummins.

2012

Tom Linebarger devient directeur général

Après avoir été promu président et chef des opérations en 2009, Tom Linebarger est nommé directeur générall Quand il étudiait ;a Stanford (É.-U.), il a passé un été à la chaîne de fabrication de l’usine de moteurs moyens Cummins. Il s’y est tellement indentifié aux valeurs, aux gens et aux défis commerciaux qu’il a choisi de se joindre à l’entreprise à temps plein en 1993.

1951

Robert Huthsteiner nommé président de Cummins

Lors de la transition de J. Irwin Miller au poste de président du conseil d’administration, Robert Huthsteiner (à droite sur la photo) assume le rôle de président. Grâce aux liens serrés qu’a Huthsteiner avec S.L. Kirloskar, compagnon de classe au Massachusetts Institute of Technology (É.-U.), il prépare le terrain pour l’entrée de Cummins en Inde.

1960

Don Tull assume le rôle de président

Élu président en mars 7, Don Tull succède à Robert Huthsteiner et apporte un style de dirigeant novateur à son rôle. Il collabore avec J. Irwin Miller à la modernisation de Cummins en matière d’exploitation, tout en offrant une nouvelle manière de penser fondée sur la croissance.

1974

Henry Schacht nommé directeur général

Surnommé « Mr. Outside » (M. dehors, NDT) Henry Schacht commence ses 20 ans de président et directeur général en se concentrant sur les relations externes et fait grossir les intérêts commerciaux de l’entreprise dans le monde.

1994

Jim Henderson nommé directeur général

Jim Henderson, ayant servi en tant que président et chef des opérations, termine sa carrière de 35 ans chez Cummins en tant que directeur général. Surnommé « Mr. Inside » (M. dedans, NDT) (à l’opposé de l’ancien directeur général surnommé « Mr. Outside »), Henderson optimise les opérations à l’interne en faisant s’engager les employés à tous les niveaux.

INNOVATION

Tout au long de son histoire, Cummins a diffusé l’innovation en offrant à ses clients la bonne solution au bon moment. C’est grâce à cette histoire d’innovation et de fiabilité que le succès nous sourit. Maintenant, 100 ans après, nous continuons de saisir les occasions voilées par les difficultés. Nous promettons de livrer des technologies qui satisfont aux divers besoins de nos clients en leur fournissant un large portefeuille de solutions énergétiques partout dans les nombreux marchés que nous desservons.

1919

L’époque Hvid

Clessie Cummins reconaît les avantages du moteur à huile lourde de type allumage par compression. Il crée le premier moteur Cummins en tant que permissionnaire de la R.M. Hvid Co.

1928

Lancement de la production du modèle U

L’arrivée du moteur de modèle U marque une avancée cruciale pour l’entreprise. Le moteur, révélant à l’industrie ce qu’il est possible de faire, fait avancer Cummins encore plus vers la puissance automobile.

1929

Arrivée du circuit d’alimentation à plaque unique

La capacité de générer une pression d’injection dans l’injecteur distingue le circuit d’alimentation de Cummins des autres. Le système, conçu à l’interne, allait alimenter des groupes moteurs pendant un quart de siècle.

1964

Les groupes moteurs à gaz naturel arrivent à la chaîne de montage

Cummins se lance dans l’industrie du moteur à gaz naturel commercial basé sur les conceptions de ses groupes moteurs diesel. Bon nombre de ces groupes moteurs qui développaient entre 100 et 200 HP lors de leur apparition s’utilisent encore de nos jours.

1967

Le Cummins Technical Center ouvre la voie à l’innovation

Le Cummins Technical Center de 22 millions de dollars s’étendant au milieu de 24 acres témoigne de l’importance que l’entreprise accorde à la recherche et à l’innovation. Les dimensions impressionnantes des installations attestent de l’importance des contributions à venir au cours des années.

1990

L’électronique CELECT exerce un impact immédiat sur l’EPA

CELECT est le premier système de commande électronique à pleine autorité produit par Cummins. Ce système, qui prépare le terrain pour toutes les commandes à venir, a plus d’un an d’avance sur la conformité aux normes 1991 de l’EPA des É.-U.

2015

Lancement de la production du QSK95

Cinq années de perfectionnement sont payantes pour Cummins grâce au moteur le plus puissant qu’elle ait jamais construit. Le QSK95, qui peut développer 5 000 HP, est le premier engin mis sur le marché par l’usine de moteurs Seymour en 20 ans. Il équipe de puissants navires génératrices et locomotives de train de passagers comme celle de l’illustration.

2017

L’AEOS, premier camion lourd électrique du monde

Cummins coupe l’herbe sous les pieds de Tesla en dévoilant l’AEOS, camion lourd entièrement électrifié. Le tracteur de démonstration de classe 7 qui peut tirer une remorque de 22 tonnes rompt avec le passé.

1924

Début de la production du modèle F

Cummins a la main heureuse en se lançant pour la première fois dans une conception entièrement maison. Le moteur modèle F, qui utilise la conception à injection directe brevetée par Clessie Cummins, est au début d’une longue histoire d’innovations.

1929

Le modèle K prend le départ

Cummins lance la production du modèle K. Ce moteur et ses descendants (le KO, le L et le LR) pénètrent les marchés industriel, stationnaire et marin pendant les quatre décennies qui suivent.

1932

Début de la production du H672

Le modèle H s’impose dans le marché du camionnage commercial en Amérique du Nord et domine l’industrie pendant des dizaines d’années. Ce moteur, conçu pour le transport sur route, devient un habitué des routes étasuniennes pendant les 70 années qui suivent.

1965

Lancement de la production du Small Vee à l’usine de moteurs de Darlington

L’usine de moteurs de Darlington, au Royaume-Uni, lance, dans le cadre d’une entreprise commune avec Chrysler, la production du Small Vee, moteur qui devient populaire dans le marché marin.

1984

Début de la production du B5.9

De manière très semblable à celle du modèle U, le moteur de 5,9 litres vient à la rescousse en prenant sa place dans la gamme des appareils Cummins. Le moteur, présenté pour des applications automobiles, industrielles ou électrogènes, finit par alimenter le diesel Dodge Ram emblématique.

1985

Démarrage de la Cummins Electronics Company

L’innovation s’accroît considérablement lors du lancement de la Cummins Electronics Company, Inc., entité responsable des modules de commande de moteur et d’unités de contrôle électronique, de logiciels, de capteurs et d’outils.

1995

Lancement des appareils électroniques CENSE

Les appareils électroniques CENSE qui peuvent observer et diagnostiquer à distance les groupes moteurs pendant leur fonctionnement sont extrêmement bien reçus par les industries extractives. D’autres industries vont suivre au cours des années qui suivent.

1998

L’ISX15 prend le départ

À la suite du succès des modèles H-NH-NT-N14, le nouveau moteur ISX15 de Cummins maintient la place de l’entreprise à la tête du marché des camions lourds. Malgré des déboires au début, le moteur, très adaptable, satisfait aux besoins de clients jusqu’au 21e siècle.

1998

Décret de consentement de l’EPA des É.-U.

Reflétant l’appui de l’entreprise relativement aux limites d’émissions pendant les années  1960, Cummins investit considérablement en développement de produits qui seront conformes aux normes sur les émissions de l’EPA en 2002  deux ans avant l’obligation initiale de l’organisme. Le décret de consentement règle le dossier de l’EPA contre Cummins et d’autres fabricants de moteurs.

2000

Première à commercialiser la turbine à géométrie variable

Holset Engineering, société filiale en propriété exclusive de Cummins, affiche ses capacités de chef de file en devenant la première à créer la turbine à géométrie variable pour les groupes moteurs diesel de véhicules lourds.

2001

Institution de Cummins Emission Solutions

Le contrôle des émissions dans le cylindre devenant de plus en plus difficile, Cummins se penche sur les solutions de traitement secondaire. Cummins Emission Solutions fait passer la conception, le développement et la fabrication des systèmes de traitement secondaire à l’interne, montrant que l’entreprise peut être verte et rentable en même temps.

2001

Union des forces avec Westport Innovations

Cummins et Westport Innovations (CWI) nouent une collaboration sur l’amélioration des groupes moteurs à gaz naturel à bougie sur route. Plus de 80 000 groupes moteurs d’entre 150 et 400 HP sont actuellement en service. Les produits CWI d’aujourd’hui sont certifiés conformes aux normes optionnelles de la Californie relatives aux très faibles émissions d’oxydes d’azote, bien en dessous de ce qu’il faut faire pour être conforme aux normes sur les émissions de l’EPA relativement aux gaz à effet de serre.

2006

L’avancée vers l’électrification

L’année 2006 en est une où Cummins réalise une percée en mettant plus de 1 000 autobus hybrides diesel électriques sur les routes de l’Amérique du Nord. Le passage rapide de l’entreprise à l’électrification aurait un impact sur les progrès relatifs à l’économie de carburant et à l’environnement.

2009

Début de l’époque du F3.8

Le F3.8 est important en ce qu’il est le premier moteur Cummins conçu, développé et fabriqué à l’extérieur des États-Unis. Il était d’abord destiné au marché des véhicules utilitaires légers chinois, et il a ensuite été offert au Brésil et en Russie. Le F3.8, qui se vend à plus de 250 000 par année, fixe les normes en économie de carburant, en fiabilité et en durabilité.

2013

Création du SuperTruck à 10 milles/gallon

Cummins et la Peterbilt Motors Company, collaborant à la conception et au développement du SuperTruck, ont réussi à réduire la consommation de carburant de 54 %, dans des conditions de conduite réelles.

2014

Début de la production de l’ISG12

L’ISG12 représente l’arrivée de Cummins sur le marché principal du camion lourd en Chine. Les technologies du moteur, entièrement conformes à toutes les normes applicables, ont vite un impact sur le marché où sa mise en circulation est la plus rapide de l’entreprise en ce qui concerne les volumes importants.

2015

Début de la production de l’ISV5.0

Le moteur ISV5.0 est lancé dans la camionnette à service intense Nissan Titan après avoir été développé pour la RAM à service léger dans le cadre d’un programme de démonstration du ministère étasunien de l’Énergie en 1996.

2017

S’imposer chef de file mondial en intégration du groupe motopropulseur

Cummins et Eaton forment Eaton Cummins Automated Transmission Technologies, entreprise commune 50/50 qui conçoit, développe et vend des transmissions automatiques pour des applications à service intensif ou moyen aux quatre coins du monde. Il s’agit d’un important jalon dans les efforts stratégiques que fait Cummins pour devenir chef de file mondial en intégration du groupe motopropulseur.

2007

Innovation mobile

Cummins signe un contrat avec le ministère de la Défense des É.-U. pour produire les premières génératrices AMMPS (source d’énergie mobile moyenne perfectionnée). Ces produits fournissent de l’électricité afin que les soldats, marins, aviateurs et  fusiliers marins en service puissent appeler chez eux, regarder la télévision et être à l’aise dans des installations climatisées. En 2018, Cummins a célébré le jalon de 25 000 unités d’AMMPS fabriquées à l’usine de Fridley, Minnesota (É.-U.).

2005

Camion lourd hybride diesel-électricité

Le Oshkosh HEMITT A3 fut le premier camion lourd hybride diesel-électricité à être produit en série. Le système d’entraînement ProPulse se caractérise par un moteur ISL Cummins de 9 litres et 400 HP dont le régime est constant et une génératrice électrique qui alimente des moteurs à quatre roues. Le camion tactique de 30 tonnes qui atteint une vitesse de 65 milles à l’heure a une efficacité de carburant améliorée de 20 % et développe une puissance de 200 kilowatt pour utilisation externe.

2017

Alimentation silencieuse

Cummins étend QuietConnect en lançant des génératrices repensées de 13 à 20 kilowatts et de nouveaux modèles de 125 ou 150 kW. Ces modèles, lancés en 2013, sont silencieux, à bon rendement énergétique et faciles à installer. Ils sont munis d’un large éventail de caractéristiques standard ou optionnelles, y compris la dernière technologie de surveillance à distance, grâce à quoi elles conviennent fort bien aux domiciles, qu’ils soient petits ou grands, et aux petites entreprises.

1918

Achat de l’édifice Cerealine

Le garage de William G. Irwin étant devenu trop petit, Clessie Cummins s’installe dans un ancien moulin à grain. Cummins Machine Works utilise 5 000 pieds carrés au rez-de-chaussée.

1919

Défiant l’impossible, Cummins est officiellement fondée

Clessie Cummins s’inspire de l’innovation de Rudolf Diesel et, soutenu financièrment par William G. Irwin, lance son entreprise de moteurs contre vents et marées. L’entreprise établie le 3 février 1919 à Columbus, Indiana (É.-U.) allait changer à jamais la trajectoire de l’innovation du diesel.

1926

De nouvelles installation aux rues Fifth et Wilson

Étant donné qu’il lui faut davantage de place, Clessie Cummins obtient la permission de William G. Irwin de négocier l’achat d’installations appartenant à Reeves & Co. au croisement des rues Fifth et Wilson. L’usine de moteurs de Columbus se trouve encore au même endroit aujourd’hui.

1929

La tournée du modèle U prend le départ

L’effondrement boursier signe l’arrêt de mort de nombreuses entreprises, mais Clessie Cummins le prend pour une occasion d’explorer de nouvelles applications. Il se sert d’une Packard équipée d’un modèle U pour lancer la promotion de la motorisation diesel en effectuant une démonstration, un jour de Noël, pour William G. Irwin, ce qui prépare le terrain d’efforts supplémentaires importants.

1932

Le premier parc commercial de diesels aux É.-U.

Cummins démontre son engagement envers le marché des camions lourds grâce à un produit plus fiable. Les Purity Food Stores sont les premiers à tirer parti d’un parc de diesels. En quelques années, le marché de la côte ouest croissait à plus de 300 camions commerciaux motirisés par Cummins.

1936

Un jalon est atteint : 1 million de dollars en ventes

Soutenu par la gestion visionnaire de J. Irwin Miller, petit-neveu de William G. Irwin, l’entretprise atteint le chiffre de 1 million de dollars en ventes.

1937

Cummins réalise son premier profit

Cummins inscrit un profit pour la première fois de son existence. Le jalon est atteint 18 ans après son établissement. Les dirigeants de Cummins dans cette photo de 1937 se tiennent à côté d’un VL12.

1955

La part du marché du camion diesel des É.-U. atteint les 51 %.

Cummins motorise un peu plus de la moitié des camions commerciaux diesels roulant sur les routes des É.-U., et sa réputation d’innovation et de fiabilité augmente. Cette photo publicitaire annonçait le turbodiesel Cummins de 175 HP en 1955.

1956

L’usine Shotts offre une multitude de possibilités

Le début de l’essor de Cummins dans le marché mondial a lieu en Écosse, lors de la construction de sa première usine à l’étranger.

1959

Établissement de Motores Cummins Diesel de Brasil Ltda

Cummins met en œuvre sa stratégie de production en Amérique du Sud, selon laquelle elle diversifie ses fournisseurs dans plusieurs continents. Cette approche allait conduire à une croissance dynamique autour du monde.

1962

Établissement d’une alliance avec Komatsu

Le partenariat avec Komatsu marque l’entrée de Cummins en Asie de l’Est. La croissance de Komatsu, avec comme pointe de lance la production de bouteurs, a lien pendant la reconstruction du Japon après la guerre.

1973

Acquisition de la Holset Engineering Company Ltd.

Cummins achète Holset, productrice de turbomachines de classe mondiale établie en Angleterre, pour amener le nouveau phénomène de suralimentation par turbine au sein de l’entreprise et accroître son chiffre d’affaires. Pendant les années plus récentes, l’entreprise allait prendre le nom de Cummins Turbo Technologies.

1976

Atteinte de 1 milliard de dollars

Un abord inspiré de la fabrication fondée sur le travail d’équipe, la flexibilité et le bon sens fait franchir le cap des ventes de 1 milliard de dollars à Cummins. Henry Schacht était alors DG de l’entreprise.

1977

L’usine de moteurs de Jamestown se lance dans la production du NH

Cummins se rend acquéreur d’une ancienne usine de meubles de bureau occupant 930 000 pieds carrés à Jamestown, New York (É.-U.), pour atteindre de nouveaux rythmes de production. L’usine de Jamestown, où le système de travail se fonde sur l’équipe plutôt que sur le travail à la chaîne comme dans d’autres usines, produit environ 65 groupes moteurs NH par jour au début. Au cours des dernières années, ce chiffre a augmenté à 400 à peu près. Aujourd’hui, toute la production étasunienne de diesels lourds est fondée sur l’usine de New York.

1979

Alliance avec J.I. Case

Cummins s’associe à J.I. Case pour augmenter l’offre de produits d’usage moyen de milieu de gamme. L’entreprise commune, du nom de Consolidated Diesel Company, tire parti d’un développement à risques partagés et d’une stratégie de fabrication que Cummins utilise toujours aujourd’hui. Le partenariat Case-Cummins allait produire plus de 4 millions de groupes moteurs sur route ou hors route à l’usine qui s’appelle aujourd’hui Rocky Mount Engine Plant à Whitakers, Caroline du Nord (É.-U.).

1980

Le premier moteur Cummins turbocompressé Holset

L’achat de Holset au début des années 1970 conduit à un plus vaste éventail de produits Cummins offerts au cours des décennies qui suivent. La suralimentation par turbine, populaire surtout chez les ingénieurs au cours des années 1980, développe davantage de puissance et améliore l’économie de carburant des moteurs de cylindrée égale, et ce en réduisant les émissions.

1980

Inauguration de l’usine San Luis Potosi

Cummins poursuit sa croissance dans le domaine mondiale de la fabrication grâce à une exploitation au Mexique pouvant produire 25 groupes moteurs par jour. En 2001, l’entreprise ajoute une fabrique de Cummins Generator Technologies à San Luis Potosi, Mexique, et en 2017, le Center of Investigation and Development. Ce dernier est un centre technique consacré à la remise en état et au réusinage de pièces pour le marché des pièces de rechange.

1981

Octroit de licences en Chine

En 1975, Cummins est une des premières entreprises étasuniennes à poursuivre ses activités en Chine. Six ans après, Cummins présente toujours un excellent bilan de création d’occasions dans de nouveaux marchés quand elle signe des ententes relatives aux groupes moteurs NH, K et KV avec la China Technical Import Corporation.

1986

Acquisition d’une participation majoritaire de l’Onan Corporation

Cummins, désireuse de devenir chef de file mondial en conception et fabrication d’équipement de génération de puissance, se porte acquéreuse d’une participation de 63 % de l’Onan Corporation. Le reste est acquis en 1992, ce qui en fait une filiale à part entière pour les systèmes de puissance.

1997

Acquisition de 51 % de Kirloskar

Des liens serrés avec la famille Kirloskar mènent à un achat supplémentaire de 25 % de Kirloskar-Cummins Ltd., ce qui rend Cummins propriétaire à 51 % de l’entreprise. Cummins prouve, grâce à l’obtention des parts dans de ce qu’on appelle maintenant la Cummins India Ltd., qu’une stratégie d’établissement de priorité dans les relations est essentielle pour l’expansion à l’étranger.

2003

Franchir la barre du million

Seize ans après son implantation dans la gamme de camionnettes Dodge, Cummins construit sont millionième moteur Ram. Le jalon est un témoignage pour un partenariat bâti sur la puissance, la solidité et la fiabilité.

2005

Les ventes à l’étranger éclipsent pour la première fois celles aux É.-U.

Pour être une entreprise mondiale, il ne suffit pas d’avoir quelques établissements éparpillés autour du monde. Il faut aussi un réseau d’activités de pointe pouvant favoriser l’innovation et augmenter la croissance de la vente année après année. La croissance internationale de Cummins indique qu’il s’agit d’une entreprise qui refuse de mettre des bornes à ce qui est possible.

2018

Doublement de l’alimentation sous tension

Cummins ajoute l’alimentation sous tension à ses secteurs d’activités en février. Cette avancée témoigne de son engagement envers l’électrification et ses possibilités à long terme. En se rendant acquéreuse de Brammo, Johnson Matthey Battery Systems et Efficient Drivetrains, Inc., Cummins continue de transformer les défis en occasions.

1931

Pas d’arrêt pour le n° 8 à Indy

Le diesel fait son entrée aux légendaires Indianapolis 500. Plutôt que de prédire une victoire, Clessie Cummins déclare que la voiture de course est suffisamment économe en carburant pour faire toute la course sans s’arrêter à un stand de ravitaillement. Après n’avoir consommé que 31 gallons, la n° 8 termine 13e sur 33 voitures.

1931

De New York à Los Angeles en 97 heures de conduite

Le camion mû par un moteur modèle U qui transporte la voiture de course n° 8  qui prend le départ à New York, New York, (É.-U.) arrive à Los Angeles, California (É.-U.) au bout de 125 heures et ayant roulé pendant 97 heures – deux nouveaux records.

1931

Le camion Indiana équipé d’un H fait 14 600 milles sans arrêt

À l’occasion d’une autre prestation époustouflante, Clessie Cummins fait 14 600 milles sans arrêt autour de l’Indianapolis Motor Speedway dans un camion Indiana à moteur modèle H. L’exploit fait bien comprendre la réputation de Cummins quant à la fiabilité et à la durabilité.

1932

L’autobus Mack à moteur H fait NY-LA en 78 heures de route

Un autocar Mack doté d’un modèle H de 125 HP roule entre New York, New York (É.-U.) et Los Angeles, Californie (É.-U.) en un temps record de 91 heures en tout et 78 heures de route, temps de déplacement inférieur à celui d’un train express. L’autocar d’essai à 32 sièges atteint la vitesse maximale de 65 milles à l’heure.

1933

Watson & Meehan

Watson & Meehan premier concessionnaire de l’entreprise, illustre les pratiques commerciales d’avant-garde de Cummins et se concentre sur l’appui au client. Cette photo est celle d’une annonce de 1952.

1934

Deux groupes moteurs Cummins tournent à Indy

Tandis que d’autres entreprises délaissent le moteur à quatre temps et favorisent le moteur à deux temps, Clessie Cummins met les deux groupes moteurs à l’épreuve dans l’Indianapolis 500. Le quatre temps, bien qu’il ne termine pas la course à cause d’une panne de transmission, prouve qu’il est plus durable; et qu’il est donc digne de risquer la réputation de l’entreprise sur lui.

1940

Le Snow Cruiser à moteur Cummins s’attaque à l’Antarctique

Propulsé par deux groupes moteurs modèle 6-H de 150 HP, le Snow Cruiser de 38 tonnes de l’Antarctic Service des É.-U. est le premier vehicule diesel électrique à roues de tous les temps. Le Cruiser, en plus d’un laboratoire à bord et d’un porte-aéronef sur le toit, est doté de roues rétractables et d’un long appontement pour traverser les crevasses.

1947

Première offre publique d’actions

Vingt-huit ans après l’institution de l’entreprise, les actions de Cummins sont négociées publiquement pour la première fois. Le symbole de Cummins au téléscripteur apparaît pour la première fois, en 1964, à la bourse de New York (comme illustré).

1952

La Cummins JBS-600 est placée première dans la grille de départ à Indy

Après avoir atteint un record de piste de 139 milles à l’heure, la voiture de course  Cummins Diesel No. 28 prend la position de première place de la grille à l’Indianapolis 500 avec le premier moteur turbocompressé de la course. La JBS-600 diesel de 430 HP, au rythme des voitures à la tête de la course, est obligée de se retirer au mille 100 à cause d’une avarie. La cause précise prend une place dans l’histoire de la course.

1959

Cummins se rend acquéreuse de Seymour Woolen Mills

À partir de l’achat de la Seymour Woolen Mills (dont le nom allait devenir Fleetguard Filtration), Cummins renouvelle sa concentration sur l’évitement des interruptions d’approvisionnement et sur le contrôle des coûts. Comme le déclare J. Irwin Miller, « nous disons à tout le monde comment fabriquer des filtres ». Pourquoi ne pas les fabriquer nous-mêmes? »

1962

Établissement de l’usine Kirloskar, marquant l’entrée de Cummins en Inde

L’entrée de Cummins en Inde, d’un abord personnel envers les affaires, a surtout lieu grâce aux liens serrés entre Robert Huthsteiner et S.L. Kirloskar, à la tête d’une entreprise de moteurs diesel en Inde. Le partenariat, connu sous le nom de Kirloskar-Cummins Ltd. (KCL), affine la stratégie mondiale de fabrication à l’aide d’un « approvisionnement local » de Cummins.

1966

Naissance de la division ReCon et de pratiques de fabrication plus durables

Cummins s’inscrit dans les pages de l’histoire du remanufacturage en établissant l’usine ReCon à Memphis, Tennessee (É.-U.). Vu la quantité d’énergie, de matériel et de main-d’œuvre qui sont économisés en remettant un moteur diesel à neuf, cette pratique est vraiment durable.

1984

Administrateurs de l’entreprise réunis dans un même immeuble à bureaux

L’ouverture de l’immeuble à bureaux de l’entreprise, surnommé COB (Corporate Office Building) à l’interne situé à Columbus, IN (É.-U.) permet aux cadres de la direction de Cummins de travailler au même endroit pour la première fois au milieu des années 1960.

1985

Naissance de l’usine de circuits d’alimentation de Juarez.

Début de la production et du remanufacturage de pompes et d’injecteurs de carburant à l’installation de Cummins à Juarez, Mexique.

1986

Cummins se porte acquéreuse de Newage AvK

En acquérant les parts de Cooper Industries dans l’Onan Corporation, Cummins devient actionnaire majoritaire de Newage AvK, importante société d’alternateurs siégeant à Stamford, R.-U. La production à Minneapolis, Minnesota (É.-U.) va commencer quelques années après.

1986

Annonce de quatre unités fonctionnelles

Cummins s’organise en quatre unités fonctionnelles afin de principalement produire des résultats et clarifier les responsabilités. Cette décision, de pousser la performance individuelle des unités fonctionnelles, allait être une grande étape du succès à venir de Cummins.

1987

Cummins et Holset sponsorisent le gagnant de l’Indianapolis 500

Cummins sponsorise la voiture de course de l’Indianapolis 500 appartenant à son client Roger Penske et pilotée par Al Unser. Unser, dans un bolide à moteur Cosworth à turbocompresseur Holset et à châssis March, commence la course en 20e position et la termine par sa quatrième victoire à l’autodrome.

1987

Dodge tire parti du 6BT de Cummins pour son Ram emblématique

La décision d’installer le turbodiesel de 5,9 L dans la camionnette Ram fait connaître le nom de Cummins à un nouvel ensemble de consommateurs. « Nous le voulions pour sa solidité, sa durabilité et son économie de carburant, dit Dale Dawkins, directeur général des camions Dodge. « Et nos essais ont prouvé qu’il est encore meilleur que ce à quoi nous nous attendions. »

1989

La famille Miller annonce le rachat des actions de Hanson

La famille Miller, se battant pour préserver l’identité de Cummins en tant que fabricante de moteurs indépendante, propose une solution novatrice à l’environnement commercial hostile et à l’économie difficile. Si ce n’était le sens des affaires et le soutien financier de la famille, Cummins ne serait probablement pas ce qu’elle est aujourd’hui. J. Irwin Miller et sa sœur, Clementine (Miller) Tangeman (tous deux derrière et à droite), prennent la tête des efforts de rachat.

1991

Aller de l’avant avec Saab-Scania

La coentreprise de Cummins et Saab-Scania relative à l’élaboration de circuits d’alimentation aboutit à de meilleures efficiences pour les deux entreprises, tout en offrant des groupes moteurs de qualité supérieure à leurs clients.

1993

Collaboration avec la Tata Engineering and Locomotive Company

La coentreprise Tata Cummins établit la première usine où fabriquer le moteur moderne Euro-1en Inde. La relation donne aussi à cummins l’occasion de fournir des groupes moteurs à gaz naturel comprimé à Delhi, Inde, et dans toute la région pour Tata.

1998

Cummins ouvre des usines Holset en Inde et en Chine

À une époque où l’entreprise étend ses activités à l’étranger, Cummins ouvre des usines de turbocompresseurs de suralimentation à Dewas, Inde et à Wuxi, Chine.

1999

Cummins motorise le premier parc à carburant de remplacement d’Asie

Un parc de 300 B5.9 autobus à gaz naturel du service de transport en commun de Pékin, Chine, sert à améliorer la qualité de l’air de la ville.

2001

Le nouveau nom de Cummins signifie un rôle considérablement plus vaste

Le président et directeur général Tim Solso explique que changer le nom de la Cummins Engine Company Inc. à Cummins Inc. sert à reconnaître « qu’elle est aussi chef de file dans d’autres marchés mondiaux, dont ceux de la filtration et de la production d’énergie. Aujourd’hui, bien que les groupes moteurs demeurent au centre de nos activités, nous sommes plus qu’une entreprise de moteurs, et notre nouveau nom reflète notre diversification.

2007

Partenariat avec la Beiqi Foton Motor Company

Dans une coentreprise 50/50, Cummins et la Beiqi Foton de Pékin se lancent dans la production de deux groupes moteurs diesel légers haute performance. Le champ d’application comprendra principalement les camions commerciaux, les camionnettes, les véhicules à usages multiples et les VUS.

2011

Publication de « Red, Black and Global »

Rares sont les histoires d’une entreprise qui méritent davantage d’être racontées que celle de Cummins. « Red, Black and Global » est publiée en 2011 pour rendre compte de la transformation qui a eu lieu entre 1995 et 2010. Ses prédécesseurs étaient « The Diesel Odyssey of Clessie Cummins » (1998), « The Engine That Could » (1997) et « My Days with the Diesel » (1967).

2017

Ouverture du siège social de l’entreprise de distribution à Indianapolis

Le siège social de l’entreprise de distribution de Cummins, qui ouvre ses portes en janvier au centre-ville d’Indianapolis, Indiana (É.-U.), abrite jusqu’à 400 employés. L’espace architecturalement ouvert, lumineux et accueillant est issu d’une conception inspirée.

2018

Cummins commandite la No. 14 Ford Fusion de Stewart-Haas

Cummins, retournant aux sports motorisés de ses débuts, commandite la Ford Fusion de course de Stewart-Haas dans deux courses. La No. 14, copropriété du champion de NASCAR et natif de Columbus, Indiana (É.-U.) Tony Stewart, a une grande importance pour les supporteurs qui reconnaissent ce chiffre. Comme le dit Stewart, depuis son « plus jeune âge, Cummins et sports motorisés, c’était la même chose ».

2019

100e anniversaire

Cummins marque sont 100e anniversaire, le 6 février 2019, en transformant des difficultés en occasions. Célébrez avec nous aux quatre coins du monde en suivant #Cummins100 sur les médias sociaux.

1998

Intégration des activités à Fridley

Cummins Power Generation (qu’on appelle maintenant Power Systems) consolide toute sa gamme d’offres de produit dans l’usine de Fridley, Minnesota (É.-U.). Les activités diverses en cet endroit fonctionnent comme de nombreuses petites usines sous un même toit, définissant le site comme l’un des plus complexes que Cummins a dans le monde.  Power Generation arrive ainsi au meilleur rapport rendement-surface pour continuer à positionner l’entreprise en tant qu’acteur mondial en ce qui concerne les solutions diversifiées pour nos clients. 

2016

Établissement des Power Systems

L’assemblage des marchés de la production d’énergie et des groupes moteurs de grosse cylindrée aboutit à la formation du secteur d’exploitation des Power Systems en 2016. La fusion les rassemble tous les deux en raison des nombreux buts qu’ils ont en commun, comme les exigences de produit et les besoins de ventes et service.

1995

Ouvrir la voie pour la fiabilité de l’énergie sur la route

Cummins expédie sa millionnième génératrice de VR en octobre 1995, prouvant ainsi sa longue histoire de motorisation dans le marché des véhicules récréatifs (VR). Les premières innovations d’Onan comme la technologie Vaccu Flo positionnent Cummins en tant qu’importante fournisseuse du marché du VR.

1998

Chef de file des grosses cylindrées

Cummins lance sa famille de grosses cylindrées la plus évoluée et la plus vaste grâce d’abord au QSK60 de 16 cylindres puis ensuite au QSK45 de 12 cylindres. Le développement de la conception de ces deux groupes moteurs ouvre la voie à Cummins pour devenir un des fabricants de moteurs de grosse cylindrée rapides les plus accomplis, en ce qui concerne les industries extractives et marines et celles du pétrole et du gaz.

Redirection vers
cummins.com

L'information que vous cherchez se trouve à cet endroit :
cummins.com

Nous lançons ce site pour vous maintenant.

Merci.